Regardez Kate NV tenter de sortir ses concitoyens de leur quotidien

La chanteuse russe Kate Shilonosova​ a tourné son dernier clip dans un train de banlieue, ça s'appelle « Kata » et c'est extrait de son premier album synth-j-pop, « Binausu ».

|
janv. 25 2017, 11:37am

Être artiste n'est pas facile tous les jours. La plupart des musiciens ont un lourd passif de concerts dans des bars vides, devant l'indifférence la plus générale de la rue, au milieu de vastes étendues d'herbes clairsemées à 10h du matin dans festival ou dans d'innombrables autres situations merdiques. La chanteuse russe Kate Shilonosova alias Kate NV vous donne un aperçu de l'angoisse que tout ça peut générer dans sa nouvelle vidéo, « Kata », tourné dans le lieu le plus anxiogène qui soit : le métro/train. Filmé dans un elektrichka, les trains de banlieue russes, une fois son haut-parleur et son clavier branchés, Kate chante et s'agite en salopette devant des passagers stupéfiants d'impassibilité, peu importe l'heure de la journée. 

« J'étais à la fois effrayé et gênée—il y avait des dames assez âgées que ça n'amusait pas du tout et qui le faisaient savoir » nous a raconté Kate. « C'était surtout de l'expérimentation, on voulait capter la réaction des gens par rapport à quelque chose qu'ils n'avaient probablement jamais vu avant. Je chantais dans un langage qu'aucun comprenait, entourée de gens avec des caméras, sans aucune permission et honnêtement, tout ça était complètement illégal ! » Il serait facile de comparer Kate NV à une autre weirdo de la pop comme Grimes : elle est suffisamment excentrique pour trouver son public, et sa synth-pop aux accents japonisants est méga-efficace. Le label parisien Mind Records l'a bien compris et va prochainement sortir la version vinyle du premier album de NV, Binasu, originellement publié par Orange Milk aux Etats-Unis. C'est prévu pour le 15 février prochain, et en attendant, matez le clip juste là :