Quantcast
Le premier album de Tomaga devrait vous changer des pignoles indie et de la trap de Levallois

Ils sont deux, ils sont anglais et ils doivent autant à This Heat ou 23 Skidoo qu'à White Noise et Silver Apples. Écoute intégrale.



Marre des pignoles indie ? Marre de la trap de Levallois ? Marre de tous ces riffs lourds, lourds, comme des bouteilles de butane ? Pas de soucis, on a ce qu'il vous faut : ils sont deux, ils viennent de Londres, ils s'appellent Tomaga et ils n'ont clairement rien à branler de ce qu'il se passe ces jours dans l'actualité musicale ni même ailleurs. Multi-instrumentistes confirmés, Valentina Magaletti et Tom Relleen se sentaient depuis un moment un peu trop à l'étroit dans leurs projets respectifs (Raime et The Oscillation) et ont donc décidé de se réunir pour créer une musique libre, unique, mais toujours fascinante, renvoyant autant à This Heat qu'à White Noise, à 23 Skidoo qu'à Silver Apples (avec qui ils tourneront en Europe ce mois-ci). Après une cassette parue cet été (Sleepy Jazz For Tired Cats, disponible ici), ils sortiront le 12 novembre sur l'excellent label français Hands In The Dark, leur premier album, intitulé Futura Grotesk, qu'on vous fait écouter en intégralité ci-dessous pour la première fois dans l'Histoire de la trap de Levallois.



Tomaga sera en concert le 18 novembre à Paris, au Point Ephémère, avec Silver Apples. On aura des places à vous faire gagner ici le moment venu, donc gardez l'oeil ouvert.