Photos

Le livre Houston Rap contient les meilleures photos de rap que tu ne verras jamais

On peut également y lire des interviews de tes rappeurs préférés et d'autres individus respectant le code civil

Rod Glacial

Rod Glacial


« On n'a jamais appris aux gens à se battre, et je ne parle pas des conneries qui peuvent arriver dans la rue, s'embrouiller avec ses voisins ou bastonner un mec… Se battre avec les membres de sa famille ou tuer son meilleur ami. Personne n'a jamais montré aux gens comment combattre le gouvernement, la ville toute-puissante. « Quoi, qu'est ce que tu me racontes, lutter contre la ville ? Tu veux dire que Houston est contre moi ?? » - Willie D, Geto Boys

Le livre Houston Rap est un condensé de la scène hip-hop de Houston en 272 pages. Ok, je vous vois venir : oui, il est prévu depuis longtemps et beaucoup de ces photos ont déjà tourné. Pendant 9 ans, Peter Beste (ce même mec qui avait pris les clichés des affreux de Bergen dans True Norwegian Black Metal ou plus récemment les portraits hyper emo de Ian MacKaye) accompagné de son pote écrivain Lance Scott Walker, ont arpenté les rues de Houston, de la Troisième Circonscription à South Park, pour en retirer l'essence de vérité. Une immersion moîte et totale. Que faisait DJ Screw la veille de sa mort ? Paul Wall est-il vraiment blanc ? Que pense Scarface de Brian De Palma ? Combien de petites amies a eu Pimp C ? D'où viennent les putains d'enceintes de Z-Ro ? Pourquoi les Ghetto Boys ont perdu leur H et leur T ? D'où viennent les T-shirts aux imprimés transfert de K-Rino ? Toutes ces problématiques cruciales et inhérentes à la ville sont abordées dans ce gros et beau livre qui sera disponible chez Sinecure Books au moment où vous lirez ces lignes.

Houston Rap tient plus du véritable témoignage que du simple livre d'art. Ici rien n'est mis en scène, la seule lumière utilisée est celle du flash de Beste afin de, par exemple, mieux dessiner le contour des monstrueuses fesses d'une danseuse. Tout est réel, intemporel, tu peux choisir n'importe quelle page au hasard, le livre rappe tout seul. Du studio au strip club en passant par des appartements minables, des maisons en ruine et ces fameux terrains vagues texans (qui contrairement à la périphérie de certaines villes s'apparentent plutôt ici à des champs), les gens interviewés, rappeurs, entrepreneurs ou individus respectant le code civil, ont tous la particularité d'avoir expérimenté la quatrième plus grosse ville des USA dans un espace-temps compris entre 1985 et 2012. Au-delà du rap, le livre propose une vision d'ensemble de l'Amérique, ce pays plus large que nos rêves. Et Bun B lui-même le dit dans la préface : ce livre est ultime.

Plus de photos ici.

Gangsta Nip se détend dans la forêt

Pas de démarchage, pas de vagabondage, mais le golf est autorisé


Trae, Trae junior I, Trae junior II


Regardez avec les téléphones, uniquement


Dat Boy Grace essaie de se fondre dans le ciel, et ça marche


Rod Glacial respecte le code civil. Il est sur Twitter - @FluoGlacial