Pizza Noise Mafia s'apprête à ravager les dancings les plus sordides de France

À quelques jours du démarrage de leur tournée avec Harshlove, on a rencontré les deux Belges pour leur poser quelques questions sur leur nom, leur musique et la série « Médecin De Nuit ».

|
24 février 2015, 3:45pm


C'est un fait incontestable, les Belges ont les meilleurs noms de groupe : Duflan Duflan, Guili Guili Goulag, À;GRUMH, Cré Tonerre, La Jungle, Aksak Maboul, Front 242, Polyphonic Size. Mais il existe forcément une exception pour confirmer la règle et cette exception, c'est Pizza Noise Mafia. En utilisant LE mot interdit dans tous les noms de groupe à travers l'espace et le temps, ce duo bruxellois a réussi à faire encore pire que Pizzaman ou Yo Pizza Jump. Que cela ne vous empêche pas pour autant de vous embourber dans les tréfonds de leur premier album, I Canti Della Malavita, paru en décembre dernier sur Slaaploos, et de les capter sur leur tournée avec Harshlove, qui démarre ce jeudi à Montreuil, aux Instants Chavirés. On en a d'ailleurs profité pour poser quelques questions à TG et Matthieu, les deux membres du groupe.

Noisey : Ok, Pizza Noise Mafia, c'est quoi l'histoire ?
Matthieu :
Le nom du groupe est une idée de TG, c’est le titre d’une chanson d’un groupe de noise-core italien assez obscur, KZ9.
TG : C'est sorti sur un split avec Roro Perrot sorti sur Underground Pollution, le label d’Ecoute La Merde.

Vous m'avez l'air de types bien dessalés. Vous décrivez votre musique comme du « minimal funk pour brutal dancefloor ». Vous cherchez l'incident ou quoi ?
TG :
Je ne sais pas d'où vient cette formule, probablement d’un journaliste ou d’un promoteur de concerts. On apprécie que notre public danse sur notre musique, mais on a pas encore eu de bagarres pendant nos sets et je ne suis pas certain qu'on en ait envie. On est des types plutôt doux et peu portés sur la violence.

J'aime beaucoup le morceau « Médecin De Nuit », c'est une profession dont on parle peu et puis j'ai pas mal d'estime pour Greg Germain.
TG : Ce titre nous a été soufflé par JF Pichard, le tenancier du label Galerie Pache, et il nous a tout de suite emballé. J’ai un souvenir très vague de la série télé, qui devait passer quand j’avais 3 ans, donc je pourrais difficilement parler d’hommage. « Médecin De Nuit », c’est un terme qui évoque la nuit urbaine un peu sale, la soirée qui a mal fini, trop tard, et ca colle assez bien avec ce qu’on veut suggérer avec notre musique.



Vous avez tous les deux pas mal de projets. Vous pouvez nous parler des principaux, ceux qui sont actifs en ce moment ?
TG :
J’ai deux projets solo avec lesquels je tourne régulièrement : TG Gondard, ce sont des chansons d’amour et de désespoir sur une musique electronique qui peut se rapprocher du R’n’B et de la Bass Music ; et Colombey, des chansons qui se déroulent dans la région Champagne-Ardenne et qui racontent la vie désoeuvrée qu’on peut y mener. Je joue aussi dans Lubriphikatttor, un trio de harshnoise.
Matthieu : J’ai un projet solo, Carrageenan, plutôt électronique déviant et un duo noise, Vermisst Susi - avec Jonkie M, qui a d’ailleurs réalisé l’artwork de notre disque en compagnie d’Anna Solal.

Pour cette tournée, vous vous êtes acoquinés avec Harshlove, un artiste qui aime la drogue et le sport et qui, comme vous, porte des lunettes de vue. Qu'est ce qui vous a attiré chez ce mec ? Il ne vous fait pas un peu flipper ? Même juste un peu ?
TG :
On l’a vu en concert à Bruxelles et on a vraiment tous les deux aimé sa musique, on s’est tout de suite dit qu’avec Pizza Noise Mafia, ca ferait une belle proposition musicale. On le connait pour ainsi dire pas du tout, mais 100 % des gens à qui on en a parlé nous ont dit de nous en méfier.


Pizza Noise Mafia seront ce jeudi 26 février aux Instants Chavirés, à Montreuil, avec Harshlove, Floris Vanhoof et le néo-zélandais Kraus, dans le cadre des soirées d'échauffement du festival Sonic Protest. On a évidemment des places à vous faire gagner ici.

Toutes les dates de la tournée :

26.02 - Montreuil (F) @ Instants Chavirés (+ Harshlove)
27.02 - Rennes (F) @ Saint-Ange (+ Harshlove)
28.02 - Bordeaux (F) @ Café Pompier (+ Colombey)
03.03 - Toulouse (F) @ Pavillons Sauvages (+ Harshlove)
04.03 - Nîmes ou Montpellier TBA
05.03 - Marseille (F) @ L'Embobineuse (+ Harshlove)
06.03 - Avignon (F) @ Théatre des Italiens (+ Harshlove)
07.03 - Genêve (CH) @ L'Écurie (+ Harshlove)
08.03 - Strasbourg (F) @ Toi même tu sais (+ Harshlove)
10.03 - Bruxelles (B) @ Barlok (+ Harshlove + Kassett)