Quantcast
Music Video Premieres

Si Kurt Cobain et Marilyn Manson avaient monté un groupe avec Perturbator et Gesaffelstein, ça aurait très probablement ressemblé à Horskh

On est tout à fait conscients que ça peut faire très peur sur le papier mais la vérité c'est que c'est 100 % imparable. La preuve avec le clip de « Engaged And Confused ».

Noisey Staff

Noisey Staff

Même votre oncle retraité de l'Éducation Nationale abonné à Libération le sait : la synthwave c'est le truc chaud en ce moment, et tant pis si ça n'est rien de moins que de la turbine façon 2007 avec un nouveau packaging empruntant aux codes du metal et de la série B. S'il y a quelque chose d'assez ironique dans le fait de voir des gens se prendre de passion pour Perturbator ou Carpenter Brut (tous deux excellents, au demeurant) alors qu'ils dégueulaient sur Justice il y a 10 ans, on pourrait nettement plus comprendre l'engouement prochain qui risque de se développer pour Horskh.

Duo français déjà responsable de deux EPs sur le plus que recommandable label strasbourgeois Audiotrauma (qui héberge notamment Chrysalide et Sonic Area), Horskh sonne comme si Jaz Coleman et Youth de Killing Joke avaient réuni Gesaffelstein, Liam Howlett, Marilyn Manson et Kurt Cobain pour un projet de reprises de Nitzer Ebb et avaient fait remixer le tout par Perturbator. L'équation peut faire peur sur le papier mais le résultat, qui n'est pas sans rappeler ce qu'avait tenté de faire le groupe anglais Skyscraper au milieu des années 90, est aussi impressionnant qu'imparable. La preuve avec le clip de « Engaged And Confused », premier extrait de l'album Gate (sortie le 15 avril, toujours sur Audiotrauma), qu'on vous présente aujourd'hui. Ça se passe juste en-dessous, pour la première fois dans l'histoire de la turbine, des retraités de l'Éducation Nationale et des équations hasardeuses.

Horskh sera en concert à Paris le 15 avril, à Petit Bain.