Quantcast
ZE Records vous promet une année 2016 bourrée de disco mutante

Ça commence dès aujourd'hui avec 11 remixes des premiers tubes de Lizzy Mercier Descloux. Écoute intégrale.


Lizzy Mercier Descloux à NYC en 1976 (Photo : Michel Esteban)

ZE Records fut en quelque sorte l'apothéose du rêve post-punk : un Anglais (Michael Zilkha) et un Français (Michel Esteban) partis à New York pour monter un label branché musiques nouvelles et déviantes. Un deal de distribution avec Island plus tard, le monde entier découvrait la musique d'Alan Vega, de James Chance, de Kid Creole et surtout de Lizzy Mercier Descloux. Après avoir concentré l'essentiel de sa production entre 1978 et 1984, Esteban a décidé de relancer à fond le label en 2003 en rééditant justement le premier et mythique album de la chanteuse, Press Color, un an avant sa disparition. ZE poursuit toujours sa série de rééditions entamées il y a 10 ans et prévoit de ressortir la discographie complète de Lizzy courant 2016 (en étroite relation avec les rusés de Light In The Attic Records) ainsi que tout un panel de la disco mutante de l'époque, de Material à Was (Not Was). Et soyez prêts, car 2016 commence dès aujourd'hui avec ce disque de 11 remixes des tubes de Lizzy Mercier, de « Fire » à « Hard Boiled Babe », signés Perez, Charlus de la Salle ou Rafael Wallon. Ca sort demain pour le Black Friday, et vous pouvez l'écouter en intégralité ci-dessous :