Quantcast
Oubliez les avant-premières à la petite semaine : dDamage nous a filé un album totalement exclusif et inédit

Il sera disponible ici et uniquement ici, pour toujours, jusqu'à la fin des temps, et vous pourrez l'écouter encore, même quand l'Internet sera mort.



Parmi les mails qu'on reçoit chaque matin, un tiers, si ce n'est deux, sont des demandes de diffusions exclusives et d'avant-premières de clips, de titres, d'albums, voire de pochettes (véridique) qui vous sont présentées comme des opportunités uniques, incroyables, inespérées, de révéler à la face du monde un clip, un titre, un album, voire une pochette (véridique, je vous dis) qui seront repris dans les 15 minutes qui suivent par tous les sites de la planète.

Et ça encore, c'est quand ça se passe bien et que le clip, le titre, l'album, voire la pochette (j'insiste) n'ont pas été proposés en loucedé à 29 autres sites répartis un peu partout sur la planète qui ne découvriront qu'au moment de la publication qu'ils se sont fait bananer et qu'en plus, le clip, le titre, l'album, voire la pochette (PUTAIN) tournent déjà depuis trois jours sur un webzine nicaraguéen. On constate chaque jour les limites et les absurdités de ce petit business, mais on le fait quand même parce que 1/ hormis les rappeurs qui font 3 milliards de vues sans le moindre soutien médiatique, tout le monde reste persuadé que c'est une super idée et 2/ il faut nourrir Internet pour qu'il continue à grossir encore et encore et soit en mesure de nous défendre contre l'attaque d'alligators volants qui déferlera sur le monde en 2047.

Mais aujourd'hui, on a décidé d'aller plus loin dans le terme
« exclusif » et de vous proposer non pas un album en avant-première mais un album TOUT COURT, un vrai, inédit, jamais entendu avant, réalisé spécialement pour nous et que vous ne pourrez écouter ni télécharger nulle part ailleurs qu'ici. Et qui pouvait enregistrer cet album sinon dDamage, fratrie simiesque qui fait depuis 16 ans la joie des fans de Slayer et des Geto Boys et le désespoir des aficionados d'Uzeb et d'Hyphen Hyphen ?

Après les errances solo de JB (Frère 1, plus généralement connu comme « le Serge Gainsbourg de Hanoï », « le Farid Chopel de Maison Alfort » ou « le chauve dans Cobra ») et un concert de chauffe au Gibus dont on avait parlé ici avec Fred (Frère 2, qui, LE SAVIEZ-VOUS ?, fût en son temps rédacteur pour l'encyclopédie Encarta, celle là-même qui figurait en première place de notre classement des Meilleurs CD De Tous Les Temps, Dans L'Ordre), le duo-charclo a en effet décidé de coller 2016 dans un coin pour lui coller une béquille et lui piquer l'argent de son goûter. En sortant tout d'abord la B.O. du film The Open de Marc Lahore, et en l'allongeant aujourd'hui de ce nouvel album, Fat Rules, qu'ils ont qualifié eux-mêmes de « dodu », et pour cause, l'engin est gros, gras, bien en boule et résolument décidé à vous étouffer avec ses miches. Ça se passe en dessous, il y a 11 titres, l'artwork est signé Lace & Russe, vous pouvez le streamer, le télécharger, ou même les deux à la fois, il sera disponible ici et uniquement ici, pour toujours, jusqu'à la fin des temps, et vous pourrez l'écouter encore, même quand l'Internet sera mort.