On a soumis notre « questionnaire connard » à Dosseh

Booba, la teinture rouge, la muscu, le bonnet, Young Thug, Nekfeu, les rappeurs à cheveux longs : on est allés cuisiner le rappeur d’Orléans sur les sujets qui fâchent.

|
nov. 3 2016, 10:36pm

- Donc tu vas passer au questionnaire connard
- Ok, c'est quoi le concept ?
- Bah ça va être que des questions de connard.
- Bon, OK.

Il est comme ça Dosseh, il ne se prend pas la tête plus que nécessaire. A l'occasion de la sortie de son album Yuri, plusieurs interrogations viennent à l'esprit : dans quel état d'esprit se trouve-t-il sachant que le projet a mis très longtemps à se concrétiser ? Quels sont ses objectifs ? Comment se sont passées les collaborations avec les featurings 5 étoiles que sont Young Thug, Booba, Tory Lanez et Nekfeu ? Qu'est-ce qui explique la nouvelle direction artistique ? Autant de questions qu'on ne lui posera pas ici, pour mieux s'intéresser à de vrais sujets, d'autant qu'on avait déjà fait une interview plus classique à l'époque . C'est parti.


Noisey : La barbe rousse, c'est pour que le public te prenne pour Kaaris et booste tes ventes ?
Dosseh : [Rires] Ouais c'est ça ! Non c'est juste parce que j'avais envie, tout simplement. Comme quand tu vas chez le coiffeur et que tu demandes un brushing. Je voulais vraiment une teinture de be-bar.

Mais qu'est-ce qui se passe avec les renois et les teintures rouges en ce moment ?
Hé tu sais quoi ? J'en ai aucune idée. Mais c'est limite on dirait que je les ai tous décomplexés ! Parce que dès que j'ai teint ma be-bar en rouge, j'ai vu plein de teintures se faire juste après ! D'ailleurs ça date d'avant Kaaris pour moi. Peut-être qu'ils l'ont vu sur moi et qu'ils ont kiffé, si ça se trouve ça a rien à  voir, c'est juste une grosse coïncidence de ouf, aucune idée.

« J'touvre l'esprit en te fracturant le crâne » : tu dois être le 6e rappeur à pomper cette phrase de Booba, c'est un challenge que vous vous êtes lancés ou quoi ?
[Surpris] Ah ouais ?

Ouais, « J'pourrais t'ouvrir l'esprit à coups de batte » sur « Hors Saison ».
Ah ouais... Je sais pas, tu sais y'a des se-phra comme ça, en fait ça fait partie des inspi qu'on sera beaucoup à avoir. Parce que c'est des tournures de phrase évidentes en vrai. Quand t'es un rappeur qui est dans la recherche de la bonne formule, de la punchline, forcément, tu as des trucs qui peuvent te venir à l'esprit, des associations d'idée qui sont les mêmes que d'autres ont déjà sorties.

Quand tu as appris que ton Planète Rap était annulé et remplacé par celui de Tal, quelle insulte t'est venue à l'esprit en premier et à qui était-elle destinée ?
[Il tape dans ses mains en éclatant de rire]. Ah frère. Tu sais quoi ? J'ai même peur de répondre à cette question. J'ai peur de répondre à cette question ma gueule, parce que je pourrais avoir des poursuites judiciaires pour ça, si je réponds sincèrement. Tellement c'est grave [Sourire].

Le « Hey Hey Hey » sur « Keblo » qui est exactement le même que celui de Gradur sur  « La Mala  », c'est un hommage ?
Non en vrai ça c'est un truc de coupé-décalé, un gimmick en fait. Celui qui est sur « La Mala » de Gradur c'est déjà le même que celui d'origine. C'est un chanteur qui s'appelle Serge Beynaud, qui fait des sons cainfr' et qui fait : « Hey, hey, hey, hey », « Hey, bella, hey, hey ».

Quand tu as contacté Booba pour le feat, est-ce que t'as dû passer 10 minutes à lui rappeler qui t'étais exactement ?
Non. [ Rires] Non, archi-pas, t'inquiète pas, ça s'est passé super tranquille, il m'avait pas zappé.

Quand tu as vu que ton manager donnait plus d'interviews que toi, tu t'es pas dit qu'il y avait un problème ?

[Bon là, il y a eu un fou rire général et quelques applaudissements et pourtant on n'était que cinq dans la pièce dont Oumar le manager. Une bonne ambiance pas super bien retranscrite comme ça à l'écrit mais vous n'aviez qu'à être là ou me filer une caméra]

Oumar : « Managers de stars ! » [Rires]

Dosseh : Putain... Mais c'est ça, c'est le manager de stars qui est lui-même une star ! Tu ne peux pas lutter. C'est ça le truc.

Tu te fous torse nu dans un max de clip depuis que tu pousses la fonte non ?
Mais même pas en plus, je pousse pas plus que ça par rapport à avant...

C'était juste par pudeur que tu le faisais pas avant en fait ?
Voilà, c'est juste que je voulais pas complexer les hommes « comme la taille de leur eu-eu-eu-euk » [Rires].

Pourquoi tu ne portes plus de bonnet ?
[Rires] Mais parce que jusqu'à il y a peu de temps, c'était encore l'été ! Le truc c'est que pour le clip « Milliers d'euros », c'était en hiver, automne, je sais plus trop quand mais ça date, j'avais même pas de barbe rousse d'ailleurs. Il faisait pas chaud donc j'avais encore un bonnet. Déjà quand on a fait le clip de « Afrikan History X », on était en plein été frère, les bails de canicule, en mode 30 degrés, Marseille... Impossible de mettre un bonnet mon pote.

Est-ce que tu as essayé de convertir Young Thug à l'Islam pour le ramener dans le droit chemin ?
Ahahhha, non non, y'a pas eu besoin mais... Mais attention, parce que... Vous êtes pas au courant de tout. 

Quoi, tu veux dire que vous avez fait plus qu'un seul morceau ? Il t'a offert des jupes ?
Non, non mais... [Regard entendu avec le manager] Disons que tu sais pas à quel point... [Rires] Parce que c'est l'Islam qui nous a sauvés pour ce feat ! [ Rires]. T'as même pas idée mon pote ! Mais l'anecdote serait beaucoup trop longue à détailler.

Est-ce qu'en voyant les retours mitigés de ce feat tu t'es dit que c'était pas une super idée de dire que tu allais de nouveau bicrav en cas de flop ?
Non, moi je dis que si l'album floppe je vais devoir me remettre à dealer, pas juste le featuring. 

Mais tu rappes aussi qu'il a coûté une blinde ce feat, et Oumar l'avait dit dans une interview.
[Rires] Ouais, bon... C'est pas non plus qu'il a floppé, c'est qu'il a pas plu aux gens plus que ça. Ce son là, il a dormi pendant 6 mois, il vieillissait dans nos mains, on s'est dit autant le balancer, fin. En plus on n'est pas à l'abri que dans trois mois, gros titre : « Young Thug a enculé un chien », bad buzz bizarre, bail de zoophilie tout ça, tu sors le morceau, tout le monde t'engueule « whah il rappe avec des zoophiles, mais pourquoi ?! ». On s'est donc dit « sécurisons la zone » et hop on balance ça mon pote, direct.

C'est vrai qu'on rigole mais Jazzy Bazz a dû attendre la relaxe de Freddie Gibbs [accusé de viol en Autriche avant d'être relaxé] avant de sortir le clip de leur feat...
Bah ouais, voilà, c'est exactement ça, c'est relou, tu vois ou quoi ? Mais en le balançant, on savait que le morceau était pas évident de fou. Pas autant que « Infréquentables » ou « Marriott Hotel »... Tu vois le morceau avec Tory Lanez comment il est ?

Oui, si tu l'entends à la radio, tu montes le son et tu fais des mouvements planants avec tes bras, c'est dans l'ordre des choses.
Voilà, t'as tout compris. Le Young Thug on savait qu'il était pas comme ça, qu'il avait un côté un peu spé. On peut mettre un petit peu de temps pour rentrer dedans. C'était ça passe ou ça casse et ça a été un peu des deux, c'était un peu mitigé au final, le morceau a pas explosé. Mais je pense que si ce son était arrivé à un autre moment, après d'autres morceaux, il aurait déjà été perçu autrement. Ceux qui m'attendaient en solo pour l'album, c'est pas du tout ce morceau qu'ils attendaient en premier. En se le mangeant dans le contexte de l'album, par contre, je pense que des gens vont plus rentrer dans le délire. Dans l'album il a une cohérence je trouve, il fait son effet.

L'alchimie fonctionne très bien sur le feat avec Nekfeu, tu penses que tu vas enfin avoir des groupies blanches ? Est-ce que t'as pas peur qu'elles soient mineures ?
Mais pourquoi mineures ? [Rires] Pourquoi forcément mineures ?

T'as déjà vu un concert de ce mec ?
Non.

Bah voilà pourquoi.
Ah ouais ok. En tout cas ce qui est sûr, c'est qu'en terme de public, pour le coup il a un public acquis à sa cause, c'est vraiment des « nekfeuziens ». Moi j'envie son public mon pote, en tant que rappeur. J'espère Yuri aura ce rôle là auprès des miens que ça fera grandir la Yuri Nation.

Les beatmakers Prodfather & RedRum Music, tu les as bloqués de ton téléphone ?
[Rires] Déjà tu mens parce que RedRum Music, c'est lui qui m'a fait la prod d' « Abel & Caïn ». Donc attention ! Faut pas les oublier. C'est vrai qu'il n'a fait que cette prod sur mon album, mais il a beaucoup bossé sur l'album de Dinos, qui... qui est sur le point de sortir, dans les 10 prochaines années, sûr en tout cas. Il était très pris par l'album de Dinos, donc il a pas pu être très présent sur le mien, mais sinon il est là. Et Prodfather... [Il prend une grosse voix d'ancien] C'est une longue histoire, je vous l'expliquerai un jour si vous êtes sages.

Dans le clip d'Abel et Caïn, tu finis par tuer le rebeu aux cheveux longs, c'est un clash pour PNL ?
[Rires]. Ça c'est un clash pour Ademo. Ahahah putain...


« Depuis 19 piges je vis seul » », tu parles des huissiers, de vivre sous le seuil de pauvreté, et même de faire des parcmètres quand t'étais petit, bien avant que les Roumains relancent cette mode...

Aaaaah et ouais, je faisais ça avant les Roumains mon pote, ça veut dire que je suis un ancien pour de vrai, attention faut me respecter !

Mais quand tu rentrais chez toi et que tu voyais ton frère Pit Baccardi à la télé dans sa grosse voiture tu gardais le moral ?
Alors non, parce que l'époque dont je te parle dans ces phrases-là, il était pas encore connu, pas encore arrivé. Non parce que le truc des parcmètres je te parle de ça, j'étais gosse, pas plus de neuf ans, attention.

Ah bah je sais pas, t'aurais pu continuer...
Non mais ho je faisais pas ça quand j'étais adolescent quand même, respecte-moi un minimum [Rires]. J'avais 9-10 ans, un truc comme ça, et à cette époque il était pas encore vraiment « Pit Baccardi ». C'est venu plus tard.

Dans « 25 Décembre », tu dis que tu fumes pas. 
Tout à fait. 

Donc quand tu dis «  les phoques sont-ils vraiment tous gays pour qu'on dise pédé comme un phoque ? J'me pose la question pour de vrai, ça m'intrigue nigga what the fuck ? » c'est en toute sobriété ?
C'est parce que je fume pas mais je suis très ché-per ma gueule. Je me pose des questions que tout le monde se pose pas. Et sur la vie de oim, c'est vrai que ça m'avait toujours intrigué : pourquoi on dit « pédé comme un phoque » ? On me l'a expliqué en plus au final. Ça a un rapport avec les bateaux. Sur la voile des bateaux, y'a une partie qui s'appelle le Foc. Et en fait le vent, lorsqu'il souffle, il souffle dans le foc ou je sais pas quoi, ce qui fait que, en gros, le foc il prend par derrière, tu comprends ? Et donc on dit « pédé comme un foc » du coup. Je t'ai expliqué façon cassos un peu, mais en gros c'est ça. Aucun rapport avec l'animal en vrai.

Un dernier mot ?
Allez acheter l'album et cassez pas les couilles.


Yérim Sar est sur Twitter.