Tommy Cash se permet tout dans « Winaloto »

Souvent, une image vaut mieux que mille mots.

|
juil. 22 2016, 10:00am

Il y a tout dans ce clip. Des pyramides humaines. De la peau, partout. Du tam-tam sur un énorme ventre flasque, et sur des fesses très fermes. La tête d'un individu fondu dans l'entrejambe d'une femme. De la danse désarticulée. Des Blancs. Des Noirs. Du symbolisme. Et bien plus encore.

Cette pièce maîtresse de l'absurde est le nouveau single du rappeur mécréant d'Estonie, celui qui se fait appeler Tommy Cash. Le titre, « Winaloto », n'est pas du tout une chanson sur le fait de gagner au loto, même si l'on pourrait très bien imaginer une grille géante où les boules chiffrées seraient remplacées par des postérieurs féminins. Ici, Tommy le Caustique continue de faire passer Die Antwoord pour des petits joueurs, avec une vidéo réalisée par ses soins, dont le point d'orgue est ce clin d'oeil au film culte de Brian Yuzna, Society, ceux qui savent sauront. Bien loin de « Famous » de Kanye West, donc (non, ne nous demandez pas de prendre parti, on s'en branle).

Voilà ce qui va inévitablement se passer dans l'immédiat : vous allez cliquer sur play. Vous allez passer 3 minutes et 28 secondes en vous demandant toutes les 5 secondes « c'est quoi ce délire ? » Vous resterez ensuite 10 secondes à fixer votre écran, la machoire dévitalisée, tentant de comprendre le degré de bizarrerie de ce que vous venez de voir, et la raison pour laquelle vous avez à ce point kiffé.

Et vous allez réappuyer sur play.