Voici My Friend, le premier album de C.A.R.

L'ex-chanteuse de Battant raccroche magistralement les wagons en enregistrant le disque qu'on attendait d'elle depuis le début. Écoute intégrale.

|
22 octobre 2014, 11:30am


Photo - Michael Kelly

Pour être tout à fait honnêtes, on n'attendait pas un disque pareil. A vrai dire, on s'était presque résolus à ranger Chloé Raunet parmi ces artistes tombés trop tôt du wagon, ceux qui auraient pu, qui auraient dû, mais qui n'ont pas, la faute à pas de chance, la faute à mauvais temps, la faute à (très) mauvais vent. L'ex-chanteuse du groupe londonien Battant, en qui on avait placé énormément d'espoirs après une paire de maxis impeccables, des concerts fabuleux et un premier disque particulièrement nerveux (No Head, paru sur Kill The DJ en 2009), s'est en effet peu à peu dissolue dans l'ombre : réduit à son noyau dur (Chloé et le clavier/guitariste Joel Dever), Battant avait finit par se perdre dans des prestations scéniques à la limite du hors-sujet (malgré un très bon second album) avant de connaître une fin brutale avec la disparition de Joel Dever. Alors forcément, quand on a vu Chloé revenir l'été dernier sous le nom de C.A.R. (pour Choose Acronym Randomly), on était plutôt contents. Pas excités, juste contents. Qu'elle n'ait pas lâché l'affaire, que les morceaux soient à la hauteur, que son nom soit toujours quelque part.

Soit tout l'inverse de My Friend, son premier album, qui s'impose dès les premières écoutes comme le tour de force dont on sentait Chloé Raunet capable dès le début : un disque à la fois brusque et léger, fiévreux et apaisé, plein de pop songs immédiates (« Idle Eyes ») et de détours nébuleux (« Sophomore »), de schémas largement éprouvés (« Ten Steps Up ») et de sorties de route impériales (« La Petite Fille du 3ème »), derrière lequel on perçoit surtout une artiste encore plus libre et complexe que celle qu'on pensait connaître. Et désormais débarrassée de tous les nuages noirs au-dessus de la tête.

My Friend sortira le 27 octobre en digital et le 3 novembre en physique sur Kill the DJ et vous pouvez sans plus attendre l'écouter en intégralité ci-dessous.

Et C.A.R. jouera le 27 novembre au Monseigneur, tenez-vous au courant sur la page du club.