Ce que les compte-rendus du concert de PNL nous ont appris sur les médias généralistes

« C’est cité, c’est hipster, c’est internet, c’est un mélange qui rappelle celui inventé par ces jeunes gens modernes qu’on croisait dans les années 80. »

|
nov. 13 2015, 11:45am

Quoi ? Vous ne connaissez pas encore PNL ? « La météorite du rap français » a tout terrassé sur son passage, en brouillant les pistes, sans promo, avec l'aide unique d'Internet et de leurs srabs, et d'un showcase booké au Yoyo (le club du Palais de Tokyo) dans la foulée de la sortie de leur premier véritable album (après la mixtape QLF), Le Monde Chico. C'était le 31 octobre dernier, et pour fêter les deux semaines de ce concert qui fera date dans le paysage rapologique hexagonal (tout le monde le dit !), on a voulu se poser, #TQL, et analyser ce qui avait fait perdre (à raison ?) le sang froid de l'ensemble des auditeurs (des tutoriels pour dessiner le logo PNL aux photos de tickets de caisse prouvant l'achat de plusieurs albums le même jour) mais surtout celui des médias généralistes français, alors plongé dans un engouement soudain entraînant une foule de questions :

PNL existe t-il en dehors d'Internet ? Puis-je exister sans parler de PNL ? Le rap, c'était mieux avant ? Maintenant ?

Ce sentiment d'avoir loupé le wagon à destination du Monde de demain a même poussé Madmoizelle à se fendre d'un 50 000 signes sur le groupe des Tarterêts. Pas après avoir vu leur nom partout sur leur feed Facebook non, mais après être tombé sur un article relatant leur braquage des charts iTunes dans The Guardian. Bah tiens. Alors que PNL a prévu un Planète Rap qui fera à nouveau date dans l'histoire du rap français, on a sélectionné les meilleurs punchlines de nos concurrents afin de prendre un peu de recul et d'y voir plus clair.

J'SUIS PNL, T'ES PNL, IL EST PNL...

« Les médias sont là, on peut croiser ce soir Stéphanie Binet du "Monde", Pierre Siankowski des "Inrocks", Renaud M. du site "Baskets Blanches", Mehdi Maizi de "L’ABCD’R Du Son", Genono (un des premiers aficionados du groupe)... »

« Rassembler toutes les couches sociales dans leur public constitue une de leurs plus grandes forces : des cours de lycées en région parisienne à celles de l’ouest lyonnais, du hall des immeubles HLM aux open spaces des start-up de la bulle Internet. »

« Samedi soir, Ademo et N.O.S étaient sur la scène du YOYO, le club branchouille niché sous le Palais de Tokyo. La foule hystérique a serré les coudes pour observer le phénomène. Un truc de dingues. Le bobo est content, il s’encanaille. »

NOS RÉFÉRENCES ONT FAIT LEUR TEMPS, COMME NOUS

« Dans ce haut lieu de la hype parisienne situé dans le 16e arrondissement, ce sont les mecs de quartier, les copains de leur cité des Tarterêts, les gueules cassées, les têtes de baigneurs avec la sacoche Gucci en bandoulière vus dans leurs clips qui occupent le carré VIP, à l’étage. Les bobos, les hipsters, eux, sont dans la fosse. Mais ce soir, pas de lutte des classes. »

« Le public de PNL colle les codes : c’est cité, c’est hipster, c’est internet, c’est un mélange qui rappelle celui inventé par ces jeunes gens modernes qu’on croisait dans les années 80. »

« C’est le groupe de rap qu’il nous faut là tout de suite, celui d’une jeunesse débarrassée de ses peurs, de sa frilosité. La communauté PNL est belle à voir, elle sue son saoul dans un Yoyo blindé (...) En 98, NTM allumait le Zénith sur un final d’anthologie où Kool Shen prophétisait : “On recréera la dream team mais en mieux.” Hier soir au Yoyo, PNL a certainement emprunté ce chemin. Celui du monde de demain. »

LA BANLIEUE EST UN CONCEPT PLUTÔT CHOUETTE

« Et le temps d’un morceau, c’est toute la cité des Tarterêts – cet îlot d’asphalte abandonné dans les tréfonds du 91 – qui semblait regarder le Palais de Tokyo avec une arrogance fière. Celle de ceux qui avaient tout à prouver et qui viennent finalement de conquérir le monde. »

FINALEMENT, ON N'A PAS GRAND-CHOSE À DIRE

« PNL pour Peace’N Lové, et non pas Programmation Neuro-Linguistique, comme pourrait le laisser croire une recherche Google. »

« PNL, un "phénomène" au sens littéral du terme. Surtout si on s'en tient à la définition du Larousse : "Personne, chose, qui se fait remarquer par son caractère extraordinaire, singulier, exceptionnel". »

« Le Yoyo était tendu comme un petit string. »

MUSCLES ET PILOSITÉ SOIGNÉE NE NOUS LAISSENT PAS DE MARBRE

« L’ambiance reste cool et sur les escaliers qui mènent au deuxième étage on voit quelques kékés bouger leur corps avec une grâce nouvelle, quasi métrosexuelle. (…) Accompagnés de leurs gars, les deux Saiyan entrent sur scène, magnifiques derrière leurs lunettes de soleil. (…) Des lascars au double-mètre se dandinent sur l’autotune, les filles n’ont d’yeux que pour les corps sculptés de la team PNL. »

« Cheveux plaqués sur maillots du PSG, pilosité chiadée (mini-moustache, barbe organisée), sacoche DG pour transporter l’essentiel, sneakers ou même mocassins, blings de circonstance mais pas trop : le défilé est à la fois très seventies, italo-belge sur les bords, et d’une modernité absolue. »

NE NOUS ÉLOIGNONS PAS DES VRAIS COMBATS

« Ils sont au mieux indifférents, le plus souvent odieux avec la gente féminine, tout comme Gradur ou Kaaris. »

« Beaucoup de garçons, trop peu de filles. »

« Sondage au doigt mouillé : le public est partagé entre fans hardcore et hipsters intrigués, avec une majorité des premiers. La parité n’est pas à l’honneur et il y a à peu près autant de femmes qu’au Sénat, c’est dire. »

LA PAIX EST DÉCLARÉE

« Les avis Twitter sont globalement positifs, on note juste un grincheux (@Nieeelsen qui estime s’être fait "douiller bien comme il faut. Des progrès à faire les mecs") au milieu d’une avalanche de coms positifs, certains n’hésitant pas à souligner la dimension légendaire du moment (@4vinzy : "Le showcase de PNL j’y vais pour l’histoire, pour dire à mes gosses que j’y étais, à leur premier concert"). »

« On sait déjà que les haineux vont se déchaîner et que le triomphe du groupe fera faire demi-tour à certains dans ce pays où le succès est parfois vécu comme une trahison. Peu importe. Quelque chose s’est levé (ou plutôt a été confirmé) ce samedi 31 octobre, qui ne s’arrêtera pas. Une nouvelle ère pour le rap français. Une ère de paix et de lovés. »

ENCOURAGEONS L'ESPRIT D'ENTREPRISE !

« Dans le détail, 6 599 exemplaires de Le Monde Chico se sont vendus en digital, ce qui les place en première position du classement dans cette catégorie. Additionnés aux 9219 exemplaires vendus en physique, le score des ventes s’élèvent à 15 818 exemplaires vendus. Voilà au moins des gens qui bossent et qui commercialisent leur produit. Pas comme Rihanna qui met le report de la sortie de son album sur le dos d’Adele. »

ON A LOUPÉ LE COCHE MAIS ON VEUT QUAND MÊME CROQUER

« Le 14 juin 2015, l’attaché de presse – désolé de vous appeler comme ça, monsieur – m’a envoyé un e-mail très sympathique. Il m’a filé plein de liens, en me précisant que les clips faisaient en moyenne 200 000 vues – c’était une autre époque. Il concluait ainsi : "Dis-moi ce que tu en penses et ce qu’il est possible de faire ensemble." Je ne connaissais pas PNL, ni même l’adresse mail, alors j’ai demandé de qui il s’agissait. Pas de réponse. J’ai dû le vexer. Du coup, il m’arrive aussi de participer à la fiction en y allant de ma petite histoire (évidemment arrangée) : "Off [soupirs], j’aurais pu les avoir en exclu. Je ne voulais pas, c’est tout." »

AVANT DE S'EMPORTER, IL EST IMPORTANT DE RAPPELER UNE RÈGLE DE BASE : SAVOIR RELATIVISER

« Un procédé artistique qui rappelle le groupe de rock Fauve. Avec une identité dans les musiques et dans les textes uniques dans le paysage musical français, Fauve avait immédiatement séduit un large public alors que personne ne les connaissait. Le plus dur reste néanmoins à accomplir pour PNL : durer. »


Ces citations sont extraites d'articles provenant des sites : Les Inrocks, Modzik, Rue89, Libération, Melty, Le Monde, Direct Matin et Le Nouvel Obs.