Quantcast
articles

Depeche Mode sont-ils vraiment de gauche ?

Récemment qualifiés de « groupe officiel de l'alt-right » par l'affreux Richard Spencer, le groupe a aussitôt démenti. Mais cet empressement ne cachait-il pas quelque chose...

Rod Glacial

Rod Glacial


En fin de semaine dernière, Richard Spencer, auteur et leader nationaliste et suprémaciste américain devenu meme Internet après cette fameuse vidéo où il se prend un pain, déclarait lors d'un congrès conservateur que « Depeche Mode était le groupe officiel de l'alt-right », terme qu'il a lui-même inventé. Une plaisanterie que Dave Gahan, Martin Gore et Andy Fletcher n'ont pas trop apprécié, s'empressant de lui répondre sur Twitter afin qu'il cesse de raconter n'importe quoi. Un comportement de gauche finalement, car un groupe de droite aurait certainement laisser couler. Ceci étant dit, avec des fans revendiqués comme Richard Spencer et une longue carrière durant laquelle le groupe ne s'est jamais engagé clairement et a toujours contrôlé son image, nous sommes en droit de se poser cette question : Depeche Mode est-il un groupe de gauche ? Voici plusieurs tentatives de réponses.


Leur dernier single s'appelle « Where's The Revolution ? »

Ok, mais laquelle ? La révolution prolétarienne ? La révolution verte ? La révolution nationale ? La révolution numérique ? Va falloir être plus clair, les gars. Dans les paroles du morceau qui figurera sur leur nouvel album prévu le 17 mars, Dave Gahan chante qu'« un train arrive (x4) », qu'« un moteur gronde (x4) »... D'accord, mais il va où ? Le chanteur tente de s'expliquer dans une interview donnée à Rolling Stone : « Je ne dirais pas que cet album est politique, parce que je n'écoute pas de musique dans une optique politique. Mais c'est clairement un album sur l'humanité, et notre place au milieu. » DM botte à nouveau en touche.


Ils sont contre Trump et le Brexit

« Le monde entier est un bordel sans nom. Je crois que le Brexit et le succès de Donald Trump sont dûs aux mêmes raisons. C'est effrayant - il y a des tas de gens qui ne sont pas satisfaits de leurs existences et qui ne savent pas comment l'exprimer, et ils optent pour d'étranges options qui ne sont pas nécessairement les bonnes » confiait Martin Gore au South China Morning Post en octobre dernier. OK, recevable. En revanche, en faisant un tour sur leurs comptes Instagram et Facebook officiels, vous ne trouverez rien aux dates du 7 janvier et du 13 novembre 2015. Alors, réellement engagés ou pas, Depeche Mode ?


Ils ont fait un morceau antiraciste

« So we're different colours
And we're different creeds
And different people have different needs
It's obvious you hate me
Though I've done nothing wrong
I've never even met you so what could I have done

I can't understand
What makes a man
Hate another man
Help me understand
»

Au premier abord, les paroles de leur hit de 1984 « People Are People » ne laissaient planer aucune ambiguité. Tout comme l'hymne anti-capitaliste « Everything Counts » qui figurait sur l'album Construction Time Again, et sa pochette d'inspiration soviétique, qui allait influencer des groupes aussi clivants que Test Dept ou Laibach. Mais la particularité des groupes de l'ère post-punk était qu'il fallait toujours lire entre leurs lignes. Ne doit-on pas justement voir dans ce refrain un appel à y voir plus clair, « apprends-moi la haine s'il te plaît, moi aussi j'ai envie de détester mon prochain », « les gens sont les gens et c'est comme ça » ? Que penser alors du « forget all about equality » de leur hit « Master & Servant » sorti dans la foulée ? Tant de questions, si peu de réponses.


Le gouvernement américain les surveillait

La discographie de Depeche Mode sur Discogs est entachée par un étrange disque non-officiel sorti par un obscur label nommé AFRTS, qui n'est autre que le Ministère de la Défense des Etats-Unis. Et quel est ce disque ? C'est un split album partagé avec le controversé groupe de heavy metal américain W.A.S.P. ! Pourquoi le gouvernement américain a jugé bon de presser la face A de Music For The Masses sur ce disque en 1987 ? Est-ce que Depeche Mode « dérangeait », à la veille de leur gigantesque 101 tour qui traversa les Etats-Unis et fut immortalisé dans le documentaire du même nom ? Etaient-ils soupçonnés de communisme ? D'espionnage ? Beaucoup de mystères que l'utilisateur dmode888, qui aimerait que ce disque soit retiré de la base de données, n'a vraisemblablement pas envie d'ébruiter.


Martin Gore ne connaît pas l'hymne européen

Comme il nous le confiait en avril 2015, Martin Gore ne connaissait pas l'hymne européen (qui est « Ode à la joie », le dernier mouvement de la 9ème symphonie de Ludwig Van Beethoven). Et ça le faisait même marrer ! Un authentique homme de droite n'aurait certainement pas réagi de la sorte, ce qui nous prouve que Depeche Mode n'est pas un groupe de droite. Gore de conclure toutefois : « Je pense que l'Europe a besoin d'un nouvel hymne. Quelque chose de moins évident que l'hymne actuel. » Tiens, tiens.


Dave Gahan se moque ouvertement de Jésus

« Je ne me retrouve pas dans les religions ou les textes sacrés que j'ai lus. Je les trouve toujours ridicules » déclarait Gahan en promo pour le nouvel album de son projet parallèle The Soulsavers, toujours sur Noisey, en novembre 2015. « Dans "The Last Time" par exemple, je chante que Jésus revient en ville à Los Angeles et pour moi c'est assez comique, parce que ça se rapporte à une expérience drôle que j'ai eue là-bas. Bref, je suis aussi drôle que je me permets de l'être en chanson. Je chante "Avez-vous jamais suivi Jésus ? Il vit dans le centre-ville de LA" et je me marre tout seul avec ça. » Encore une fois, un authentique homme de droite n'aurait certainement pas ri de Jésus, ce qui nous prouve que Depeche Mode n'est pas un groupe de droite. 


Les chanteurs de droite ne savent pas danser

Avez-vous déjà vu une vidéo ou un concert de Phil Collins, d'Eric Clapton ou de Patrick Sébastien en vous disant, « putain, qu'est-ce que ce mec danse bien ». Non, hein ? Et c'est bien normal car tout le monde sait très bien que les chanteurs de droite ne savent pas danser. En revanche, délectez-vous ce ce pot-pourri de moves concocté par une fan de Dave Gahan, qui vous donnera à coup sûr envie d'enfiler brutalement un 501 blanc. Blanc, oui...


Les groupes de droite les mettent mal à l'aise

Regardez bien cette photo de Rammstein en compagnie de Depeche Mode et dites-moi droit dans les yeux qu'ils ont l'air 100 % détente. C'est bien ce que je pensais, vous ne pouvez pas car c'est FAUX. Dave Gahan et Martin Gore ont le trouillomètre à zéro. Ils n'ont qu'une envie, c'est de se tailler dans leur loge-bulle et de n'ouvrir la porte à personne. Alan Wilder, qui a quitté le groupe en 1995, et à qui The Quietus a demandé il y a quelques années de lister ses albums favoris (liste qui ne compte d'ailleurs que des artistes de gauche, à une exception près) affirmait qu'il aurait peur de travailler avec Morrissey si l'occasion se présentait un jour. Pourquoi ? Parce que l'ancien leader des Smiths est clairement catalogué à droite, voilà pourquoi.


Dis-moi qui te reprend et je te dirai qui tu es

Au milieu d'innombrables reprises de sixièmes couteaux de la scène goth internationale, Depeche Mode a été adapté par des artistes aussi célèbres que divers, de Jimmy Sommerville à Converge en passant par Tori Amos et Placebo. J'aimerais toutefois attirer votre attention sur une reprise réalisée en 2011, année où le groupe français Shaka Ponk a décidé de se réapproprier leur hymne « Personal Jesus ». Shaka Ponk se serait-il risqué à reprendre un groupe de droite ? Je vous laisse deviner la réponse.


La pochette de Violator

Une rose rouge, hmm. Ca ne vous rappelle rien ? Les débats restent ouverts.


Ils n'ont pas été intronisés au Rock N Roll Hall Of Fame

Nommés pour la saison 2017 du tristement célèbre musée de la musique rebelle, Depeche Mode, qui faisait partie de la liste des 19 artistes pressentis, ont finalement été évincés au profit de Yes, Electric Light Orchestra, Journey (ça va, on vous dérange pas trop les vioques ?), Joan Baez, Pearl Jam et Tupac Shakur. « On ne fait juste pas partie de la machine, et je suis fier de ça » avouait Gahan après la décision du jury. Que s'est il justement passé dans la tête du jury lorsqu'ils ont décidé de mettre le groupe sur le banc, au même titre que Kraftwerk ? Peut-être se sont-ils aperçus en réétudiant le cas Depeche Mode que le groupe était un peu trop... gênant ?


Ils ont viré le seul skinhead du groupe dès 1981

Depeche Mode avaient eu du flair et savaient dès les débuts de leur carrière que Vince Clark leur aurait un jour posé problème. Et ça n'a pas loupé, quelques années plus tard, Clarke devenait skinhead. Alors qu'est ce qu'ils ont fait ? Eh bien ils lui ont simplement dit d'aller voir ailleurs, comme tout groupe de gauche l'aurait fait.


Il n'y a aucun thread dédié au groupe sur le forum Stormfront

Ce pourrait être un début de réponse, le groupe n'intéresse même pas les néo-nazis interplanétaires du plus infameux forum d'Internet, même pas au point de lui réserver un thread-déversoir à haine. Ils s'en foutent, tout simplement. PS : Le groupe n'a jamais joué avec Death In June, alors que le T-shirt de Martin Gore pouvait nous laisser penser le contraire. Décidément, Depeche Mode restera toujours insaisissable.


Rod Glacial ne connaît plus sa droite de sa gauche. Il est sur Twitter.