Nouveautés

Kap Bambino, J.C. Satàn, H-Burns et Mensch célèbrent la Toute-Puissance de Jay Reatard

Premieres

Par Lelo Jimmy Batista

0



Elle est là, pregnante, prolifique, et désormais profondément implantée dans les arcanes de la Société-Internet : la culture du R.I.P., ce truc dégueulasse qui transforme chaque jour les réseaux sociaux en gigantesques foires aux pleureuses, où chacun y va de son petit effondrement moral, provoqué par la mort d'un acteur de second plan auquel on n'avait jamais vraiment payé attention, le décès d'un philosophe dont on n'avait jamais entendu parler 48 heures auparavant, ou le martyr de cet alpiniste chevronné mort dans un anonymat que des centaines de personnes semblent tout à coup fermement décidées à venger. Et je dois avouer que, parmi toutes ces morts prêtes-à-consommer, il y en a parfois une ou deux qui arrive à m'atteindre, comme si, sans me toucher directement, elle réussissait malgré tout à m'ôter une petite partie de ma vie.

C'était le cas pour Jay Reatard, punk surdoué et sur-précoce -il enregistre son premier disque à 15 ans- de Memphis, Tennessee, qui a tout simplement écrit les pop songs les plus énormes, les plus jouissives, les plus fulgurantes, les plus régressives et les plus stupides de son époque, que ce soit avec les Reatards, les géniaux Lost Sounds ou sous son propre nom. Jay Reatard, de son vrai nom Jimmy Lee Lindsey Jr, est mort le 13 janvier 2010, dans son sommeil. Il avait 29 ans, et contrairement à ce ramasse-merde de Kurt Cobain, il était plutôt content d'être là, et avait encore une tonne de trucs à faire.


Arthur et Romain de J.C. Satàn ne boivent qu'en présence de Jay.

Le label Teenage Hate rend aujourd'hui hommage à notre petit con préféré, avec Jay Reatard - A French Tribute, un vinyle sur lequel des titres de Jay et de ses divers groupes sont repris par Kap Bambino, Cheveu, J.C. Satàn, Magnetix, Zëro, Von Pariahs, H-Burns, Mensch, Didier Wampas, The Liminanas, Ned, Uncommonmenfrommars, Rebels Of Tijuana, et Myciaa.

François, un des fondateurs de Teenage Hate, m'a proposé de choisir 4 titres sur le disque. Après plusieurs écoutes, j'ai décidé de vous coller la reprise de « Blood Visions » par Kap Bambino, celle du « I Get Nervous » de Lost Sounds par J.C. Satàn, la version de « My Reality » par Mensch et la sublime cover de « No Time » par H-Burns, que vous allez pouvoir écouter ci-dessous, sans plus attendre. Ça vous laissera 10 autres titres à découvrir sur le disque, que vous pouvez commander dès à présent directement auprès de Teenage Hate.







David de Cheveu est super triste qu'on n'ait pas choisi son titre, mais il faut en laisser aux autres, mec.


Jay Reatard - A French Tribute est disponible depuis lundi sur Teenage Hate. La photo de pochette est signée Richard Bellia.


Lelo Jimmy Batista est le rédacteur en chef de Noisey France. Il est capable de vous réciter la discographie de Lost Sounds à l'envers. 
Il est sur Twitter - @lelojbatista

 

Commenter

Suivez-nous